C'est quoi ce truc?                    

Mon approche de l'aide aux maîtres s'appuie entre autre sur les concepts de la psychologie systémique développée par le Mental Research Institue de Palo Alto (Californie).


Je suis RELATIOLOGUE©: spécialiste de la relation, de l'espace invisible! 

Pourquoi relatiologue® et pas seulement comportementaliste? 

Parce que le terme de comportementaliste, certes bien connu maintenant des maîtres, conduit à une interprétation de l'action qui peut être faussée. En effet, ce terme semble indiquer que le comportementaliste intervient sur le comportement du chien. Ceci est faux! C'est le dressage qui intervient directement sur le comportement. Mais cela ne concerne que certains comportements. Les problèmes rencontrés par les maîtres qui font intervenir le comportementaliste ne sont pas de cet ordre.  

Si l'objectif final est bien celui d'obtenir des comportements nouveaux du chien, l'intervention du comportementaliste ne peut être une action directe sur le chien. On ne peut apprendre à un chien à ne pas être anxieux, on ne peut pas apprendre à ne pas stresser, on ne peut pas apprendre à ne pas aboyer, on ne peut pas apprendre au chien à être serein, etc etc. Or la plus part des difficultés trouvent leur origine dans la carte émotionnelle du chien. Cette carte est formée pour l'essentielle par le cadre relationnel avec les humains. Cette relation se fonde sur un ensemble de comportements humains dont le chien se sert pour analyser et vivre son environnement. 

C'est la raison essentielle pour laquelle je tiens absolument à marquer  cette notion importante du travail à travers le terme de relatiologue. Pour éviter toute déception il est pour moi crucial que les maîtres soit au clair avec la question des comportements de leur chien. Intervenir comme relatiologue c'est montrer l'influence de la relation et des comportements relationnels humains et s'en servir à des fins positives. 

Pour le Relatiologue, le maître est définitivement intégré dans la problématique. Il n'y pas le chien et ses maîtres mais un lien invisible complexe. Maître et chien sont le système maître-chien et c'est bien sur le trait d'union qui relit ces deux mots que le Relatiologue intervient afin de modifier les comportements du chien. 

Pourquoi une approche systémique? Car le comportement est toujours une réponse à un élément du système!

Parce que quelles que soient les individualités qui constituent un groupe (système), il existe des relations complexes, des influences, des modes de communication circulaires, qui sont entretenues par le système lui même afin que son équilibre interne soit maintenu.

Parce que s'intéresser aux fonctionnement d'un élément en le sortant du système n'a aucun sens. 

Le comportement est une réponse à une situation, à une interaction, à une communication entre les éléments, il n'est qu'un élément de la relation et ne m'interesse pas en tant que tel mais en tant qu'information.  

Si vous ne trouvez pas de "truc et astuces" pour le chien sur mon site, ce n'est pas pour protéger une connaissance éthologique inaccessible aux maîtres. Si un problème résiste à tous les conseils et informations dont peut disposer un maître sur internet ou dans les livres "canin", c'est qu'un individu appartenant à son propre système ne peut que très difficilement avoir l'approche systémique extérieure nécessaire à la mise en place du changement souhaité.

La stratégie des maîtres appartenant au système, maître-chien ou famille-chien, est de conduire à chercher le changement en opérant des changements dit "de niveau 1". On dit que ces changements sont "toujours plus de la même chose", même si les maîtres ont souvent l'impression d'avoir fait de véritables changements. Le changement de "niveau 2" qu'il est souvent nécessaire d'obtenir, nécessite de sortir de la dimension "normale" dans laquelle le système fonctionne.

Prenons juste un exemple vécu et expérimenté, décrivant une forme usuelle de notre mode de recherche de solution: "Une personne perd ses clés en pleine nuit dans la rue. Et bien, de façon naturelle, sa première intention pour les retrouver est de les chercher sous la lumière, là ou il y a de la lumière!

Bien sûr vous me direz que c'est du bon sens et de la logique! Oui et vous aurez raison et c'est tout ce qui conduit l'humain à opérer des changements dit de niveau 1, de bon sens! Sauf que le bon sens repose sur des éléments s'appuyant sur notre façon de percevoir les choses et notamment comme on nous les apprend. Il est alors très difficile pour l'humain en proie à un problème de sortir de son système de pensée et de vision du monde, de son bon sens.

Le relatiologue© que je suis, intervient avec l'idée que les clés peuvent se trouver ailleurs, en dehors de la lumière, dans la partie noire de votre trottoire, et vous apporte alors le faisceau de lumière nécessaire qui vous permettra plus facilement de retrouver vos clés.

Vous me direz peut-être que tout ceci est complexe et tiré par le cheveux! Que si votre chien mord, ce n'est pas un problème de psychologie systèmique et encore moins d'avoir besoin d'une lampe électrique. Ce la peut être le cas, il existe quelques rares cas de "pathologie comportementale" qui sont traitées par le vétérinaire! Mais la réalité nous signifie au quotidien que l'essentiel des problèmes du chien trouvent leur origine dans le système relationel et son fonctionnement.

Pour le lecteur perplexe, je poserai juste cette question: Pourquoi tous les chiens n'ont-ils pas les mêmes réponses à des situations identiques?

- parce que le tempérament individuel du chien lui est propre? - oui mais cela compte pour environ 20% du comportement.

- parce que la race est différente? - oui, mais cela entre déjà dans les 20% précédents.

- parce qu'il n'a pas vécu les mêmes expériences? - oui mais avec qui les vit-il? son maître et son maître influe sur l'expérimentation du chien.

- parce que son origine, élevage, est différente? - oui, mais qu'est-ce qui influence à ce niveau? Le système chez l'éleveur.

- parce que chaque maître est différent? - oui et le système maître-chien est la source de l'influence principale sur le chien.

- parce que l'environnement est différent? - oui car chaque système est unique en qualité et en quantité et influence à chaque instant le chien.

Vous l'aurez compris, mon approche est inscrite dans une recherche de solution d'aide au delà de la seule éthologie et de l'éducation canine. Je rappelle que beaucoup de "professionnels"  offrent aux maîtres un catalogue de trucs et astuces s'appuyant sur la vision simpliste et réductrice que la famille est "UNE MEUTE". Croyez-moi si une famille était ou devait être une meute, cela serait d'une simplicité déconcertante. Car la meute n'a besoin de l'aide de personne.  A 99% la nature ne connait pas le "trouble du comportement", sauf à de très rares exceptions de malformations neurologiques ou anathomiques qui seraient du ressort du vétérinaire. De toute façon, en pleine nature, les individus atteints de pathologies comportementales ne surviveraient en principe pas.

Je le répète, j'insiste, la famille et la relation homme-chien ne peut être acceptée sous la forme d'une MEUTE. Il ne faut pas confondre les besoins hiérarchiques du chien (dans son système canin) et l'organisation relationnelle avec une espèce différente comme l'humain. Si nos chiens pouvaient nous dire ce qu'ils pensent des humains qui doivent impérativement (puisqu'il le faut si il y a meute) se prendre pour des chiens pour être les CHEFS DE MEUTE, je crois que nous ne nous en remettrions pas, tellement le ridicule porterait le rire et les moqueries de nos amis à 4 pattes.

Arrêtons d'avoir cette prétention humaine que nous pouvons nous transformer en chien (et qu'il y croit) afin d'accepter combien il peut être difficile d'être déjà un humain cohérent dans sa relation avec l'animal.

C'est l'approche que je défend et qui guide mon aide. Peut-être est-elle isolée, l'essentiel étant qu'elle permette à ceux qui me font confiance d'avoir pu vérifer de véritables changements dans des situations parfois  très désespérées.

La relation entre individus est quelque chose de très complexe et nécessite une connaissance et une approche spécifique. C'est une véritable spécialité...c'est pour cela que je me qualifie de Relatiologue© car ce n'est pas le comportement qui m'intéresse mais  le mode relationnel.

copyright - 2010 -Eric BONNEFOI