2015 

 Guillaume Erner

Eric, Serge Hefez ( psychiatre), Pascal de Clermont (mentaliste) échangent sur la question du comportement humain et animal.

Cliquer pour écouter l'émission

2014        

France4

 On n'est plus des pigeons ! Le bien être animal ???....interview d'Eric


2013

"Votre chien et vous heureux ensemble" conseillé par une revue vétérinaire: Article dans LA SEMAINE VETERINAIRE -10/2013

2013

Interview de 30 minutes par Brigitte Lahaie sur la relation homme-chien - (en 2ème partie du 15h00-16h00)

2013

Les experts : Interview par Laetitia Barlerin

2013

Psychologie Magazine N°231 Juillet 2013 : 

   

Psychologies Magazine de Juillet 2013 en parle: Lire l'article 

2013 

accéder à l'article : Bien s'entendre avec son chien

2013

Les Veillées des chaumières N°3074  du 7/08 2013 : 

Très bon article rédigé par Christine Timmerman.


Les Veillées de chaumières Août 2013 : Lire l'article

2013


Lire l'article sur "votre chien et vous: heureux ensemble": Lire l'article

2013


Interview dans le très bon site Sharpei-Attitude.fr

2011 

Direct8 : Interview pour  "Quartier général" - Tout le monde peut-il avoir un chien?

2011

  France4 : Reportage - Suivi lors d'une consultation - Comparaison entre les différentes approches des comportements canins.


2009

TVFIL78: Une interview télé : En direct sur  je présente mon métier et la relation homme-chien



Presse écrite:

Un dossier 6 pages sur le comportement canin : Psychologie Chiens-enfants: Apprendre à aimer sans s'exposer

      

 

Un dossier 4 pages sur le comportement canin : Les petits chiens dans les bras des maîtres: protection ou prise de risques?

L'histoire comique de Bibi et Pongo dans le Magazine AMIS-CHIENS d'avril 2009. Texte d'Eric Bonnefoi

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

_____________________________________________________________

http://aristotle.canalblog.com/

Sir Aristote

Mon Cavalier King Charles (éducation, santé, anecdotes et tranches de vie !!!)

Comportementalisme

Un site très intéressant sur le comportement canin. Le comportementaliste canin, Eric Bonnefoi, a rédigé les articles et c’est un régal !

Voici le lien www.chienfacile.fr, je vous en livre ma lecture personnelle.

Tout d’abord E. Bonnefoi insiste sur le fait qu’il n’y a pas de « recette miracle » dans la recherche de solution à une situation problématique ; de la même manière qu’une famille est unique, la relation qui lie le chien à celle-ci l’est tout autant.

De fait, il souligne aussi que la plupart des causes de troubles de comportement sont déterminées par le cadre relationnel maître-famille-chien.

Il rappelle un fait essentiel : « il n’existe pas de trouble comportemental inné. Tout comportement animal trouve son origine entre la naissance et l’instant présent. » Ce qui fait tristement écho aux conditions lamentables de stockage (car il s’agit bien là de marchandise) des chiots dans les animaleries. De leur transport des pays de l’Est jusqu’à nous comme de leur exposition « Combien ce petit chien dans la vitrine ? » . Sans compter que la plupart des animaleries fermées le dimanche, mettent bien entendu la clé sous la porte en laissant le produit se débrouiller tout seul jusqu’au lundi. Même chose pour les portées incertaines issues de commerce sous-terrain qui génèrent des chiots destinés au mordant et au combat.

Il insiste aussi sur le fait que nous demandons beaucoup à notre chien et que «  le chien s’adapte en permanence à l’homme et [de fait], il atteint souvent la limite de ses capacités d’adaptation. »

E. Bonnefoi fait état de choses qui semblent tellement évidentes qu’elles sont totalement occultées. A savoir, par exemple, qu’un chien peut devenir dangereux si l’on s’applique consciemment ou non à le rendre dangereux. Bien entendu, l’attaque en résultant n’aura pas les mêmes conséquences selon qu’il s’agit d’un Cavalier King Charles ou d’un Mâtin de Naples. En effet, dans une interview accordée à l’Association Française Pour le Shar Peï, il développe cette thèse de la manière suivante :

« Le passage à l’acte n’est absolument pas décrit comme spécifique à une race, c’est uniquement ce que l’homme fait qui est spécifique. On a jamais vu un jeune désœuvré en mal de vivre élever un Bichon à des fins de combat ou d’attaque. Pourtant je vous assure qu’on peut le faire sans problème. »

Cependant les mêmes cris d’orfraie surgissent régulièrement lorsqu’un chien mord grièvement sans jamais suggérer que l’équation : chien = morsure = danger n’est aussi réelle que celle-ci : Homme = agression = danger.

Deux purs sophismes au service de tout ceux qui abhorrent la gent canine!

Tout dépend des situations et « le symptôme comportemental du chien est l’expression d’un savant mélange des influences environnementales psychiques humaines et psycaniques […] Tous les chiens sont dangereux, c’est un fait établi et qualifier certaines races comme particulièrement dangereuses est une erreur. Il n’y a pas un gène de l’agressivité envers les humains, donc pas de classement possible en fonction d’une race. C’est la taille et la puissance de l’animal qui créées sa dangerosité et non son aptitude innée à être ou non méchant. Il existe des Rottweilers doux comme des agneaux alors qu’il existe des Caniches d’une agressivité démoniaque. Alors parlons de risques liés à la corpulence, à la puissance, à la taille des dents et à la force de la mâchoire mais pas à la race.
Pour information, au palmarès des 60 000 accidents de morsures par an, on trouve en très bonne place le, si bon et si doux, Labrador. »

Tout un chacun peut « acheter » un chien, en passant faire ses courses au supermarché (ce qui en soi pose déjà problème). Les problèmes de la dangerosité comme des troubles du comportement de manière générale se posent car peu de gens sont, selon moi, en capacité réelle de l’assumer. Et bien que l’on a de cesse de répéter qu’introduire un chien dans une famille suppose un certain nombre de responsabilités comme prendre soin, respecter et protéger son chien, pour son bien comme pour celui d’autrui. Acquérir un chien demeure dans l’esprit de nombreuses personnes, acheter, s’attendrir sur l’éventuel chiot et le délaisser lorsque cela se corse.

Il n’est pas facile d’accepter comme l’affirme justement E. Bonnefoi que « de nos véritables motivations relationnelles avec un chien, naissent une grande partie des influences invisibles que nous exercerons sur lui. »

E. approfondit aussi la notion d’ « éducation ». Selon lui, l’éducation est dispensée par la mère et personne d’autre. Ce que nous faisons ensuite c’est le conditionner à obéir à nos propres règles afin d’améliorer notre fonctionnement quotidien. Ce qui ne met bien entendu pas à l’abri d’éventuelles morsures car nous ne lui apprenons somme toute qu’à répondre à un ordre et rien de plus. Ce que nous oublions c’est bien sûr que la morsure est une réponse canine à une situation. Peur, stress, surprise et autre. Nous omettons trop souvent que le chien a ses propres codes qui sont tout aussi valables que les nôtres car intrinsèques à sa condition.

Non content d’être très drôle, il a aussi le mérite de placer à égalité les langages et de remettre notre ego à sa place.

 Je termine cet article en citant une dernière fois E. Bonnefoi : « Alors si vous les aimez, la moindre des choses est de les aider à rester des chiens. N'en faisons pas trop dans notre démonstration de toute puissance par le dressage à moins de vouloir prouver toujours plus que nous sommes des êtres supérieurs par notre seule force. »

comportementaliste, comportementaliste, comportementaliste, comportementaliste canin, comportements chien, comportement canin, comportementaliste chien,

comportementaliste, comportementaliste, comportementaliste, comportementaliste canin, comportements chien, comportement canin, comportementaliste chien